Rencontre avec Taha Ismail, survivante d’Egypte, classe de 1959 – Hausa
Home Sport Rencontre avec Taha Ismail, survivante d’Egypte, classe de 1959
Rencontre avec Taha Ismail, survivante d’Egypte, classe de 1959
0

Rencontre avec Taha Ismail, survivante d’Egypte, classe de 1959

0
0

En 1959, la deuxième édition de la Coupe d’Afrique des Nations a eu lieu en Égypte. Les pharaons qui avaient déjà remporté la première édition au Soudan deux ans auparavant. Ils ont accueilli la deuxième édition dans l’espoir de conserver le titre, et ils l’ont fait.
L’édition 1959 s’est déroulée sous forme de tournoi à la ronde entre 3 équipes; Egypte, Soudan et Ethiopie. L’Égypte a battu l’Éthiopie 4 à 0, ce dernier ayant été battu par le Soudan 1 à 0, de sorte que le dernier match entre l’Égypte et le Soudan est devenu une finale. Le 29 mai 1959, au stade Al Ahly, l’Égypte battit le Soudan 2 à 1 pour remporter son deuxième titre de la CAN.

Seuls deux joueurs de la classe égyptienne de 1959 sont encore en vie. Mimi El Sherbiny et Taha Ismail. Ismail a parlé à CAFOnline.com de cette édition et de ses souvenirs, de son point de vue sur l’actuelle Coupe d’Afrique des Nations Total Égypte 2019, entre autres.

Taha Ismail Profil
Date de naissance: 08.02.1939

Position de jeu: avant

Club: Al Ahly

Ismail a joué pour Al Ahly pendant toute sa carrière (1958-1970) et a revêtu la chemise de l’Égypte (1959-1969). Il a remporté de nombreux titres avec les Diables Rouges du Caire en plus du titre de la CAN de 1959 avec l’Egypte. A participé aux Jeux olympiques de Tokyo en 1964, où l’Égypte a terminé à la quatrième place.

Après sa retraite, il a travaillé comme entraîneur et a conduit Ahly à remporter la Coupe des vainqueurs de coupe de la CAF en 1984. Il a été entraîneur de l’Égypte dans la CAN depuis 1994 en Tunisie. A travaillé comme instructeur pour la CAF et la FIFA.
LATEST NEWS

HAUSA
BBC HAUSA
VOA HAUSA
DW HAUSA

TELEVISION

HAUSA TELEVISION
AREWA 24

Souvenirs de la CAN 1959
Ismail a déclaré: «C’était la deuxième édition de la CAN après la victoire de la première au Soudan. Seules trois équipes ont participé et nous avons joué au club Al Ahly.

«À cette époque, les médias ne s’intéressaient pas beaucoup au tournoi qui se déroulait en hiver. Nous avons vaincu l’Ethiopie et le Soudan et remporté le titre. Il n’y avait pas beaucoup de médias sauf pour les médias locaux et certains médias français intéressés par le football africain.

«Les tactiques de jeu étaient simples, au contraire de nos jours. La plupart des équipes ont joué dans la tactique connue sous le nom de WM. Nous avons eu peu de difficultés à remporter le trophée.

“J’ai ensuite joué lors de la troisième édition (Ethiopie 1962) et nous avons perdu la finale et la quatrième (Ghana 1963) et nous avons terminé à la troisième place”.

Participer à la CAN en tant qu’entraîneur
En 1994, Taha Ismail était l’entraîneur égyptien de la Coupe d’Afrique des Nations en Tunisie.

«Nous avons vaincu le Gabon 4 à 0 puis nous avons eu un match nul sans but contre le Nigeria, futur champion, et nous étions en tête de notre groupe. En quarts de finale, nous avons perdu 1-0 contre le Mali. À ce moment-là, la CAN était une équipe de 12 équipes et la compétition était très difficile ».

Avoir 24 équipes en Coupe d’Afrique des Nations est une bonne décision et nous donne la chance de suivre plus d’équipes dans le tournoi.
Taha Ismail
AFCON en cours
Avoir 24 équipes en Coupe d’Afrique des Nations est une bonne décision et nous donne la chance de suivre plus d’équipes dans le tournoi. Au début, il y avait trois ou quatre équipes, puis pendant longtemps, il y avait 8, puis 16 équipes. Je crois que l’expansion est une bonne décision.

«Avoir AFCON pour la première fois en été a également résolu le problème des joueurs étrangers ne pouvant pas participer. Je ne pense pas que la météo soit un gros problème car nous sommes habitués à cela en Afrique et la plupart des joueurs n’ont aucun problème avec une telle météo.

Il y a de bonnes équipes qui ont capté les yeux des téléspectateurs comme le Sénégal et l’Algérie. Les gens n’étaient pas satisfaits des performances de l’Egypte et je pense que leur élimination a été un choc pour les supporters, mais sur le terrain, c’était un peu mérité.

«Madagascar est le pack surprise du tournoi. Je pense que les prochains tours seront plus excitants.

hausa Africa serves as a home to over 1.216 billion people, yet it's difficult for these 53 countries to communicate with each other due to 1250–3000 numerous languages present per country. Business and organisation face this same challenge as they look to expand to Africa. However, the Hausa language serves as a language for communication across West Africa which spans among other countries with over 170 million speakers.

LEAVE YOUR COMMENT

Your email address will not be published. Required fields are marked *