L’Algérie défait la Côte d’Ivoire aux tirs au but et met en place un affrontement à mi-parcours avec le Nigeria – Hausa
Home Sport L’Algérie défait la Côte d’Ivoire aux tirs au but et met en place un affrontement à mi-parcours avec le Nigeria
L’Algérie défait la Côte d’Ivoire aux tirs au but et met en place un affrontement à mi-parcours avec le Nigeria
0

L’Algérie défait la Côte d’Ivoire aux tirs au but et met en place un affrontement à mi-parcours avec le Nigeria

0
0

L’Algérie a atteint le dernier carré pour la première fois depuis 2010 après avoir battu la Côte d’Ivoire 4-3 aux tirs au but lors de leur affrontement en quart de finale jeudi à Suez. L’Algérie jouera le Nigeria pour une place en finale dimanche au Caire.
La rencontre s’est terminée après 120 minutes avec la Turquie, Sofiane Feghouli, inscrivant en première demie pour Les Fennecs, tandis que Jonathan Kodjia égalisait en seconde période. Les Nord-Africains avaient le luxe de rater un penalty tôt dans la seconde moitié lorsque Bagdad Bounedjah a tiré sur la barre transversale, mais a eu le dernier mot de rire aux tirs au but.

Pendant les tirs au but, Rami Bensebaini, Islam Slimani, Andy Delort et Adam Ounas ont marqué pour l’Algérie, tandis que Franck Kessie, Maxwell Cornet et Max Gradel se sont convertis pour l’Afrique de l’Ouest. Les attaquants Wilfried Bony et Serey Die ont raté leur coup franc. Youcef Belaili a également manqué de marquer.

C’était encore une fois une sortie douloureuse pour Les Elephants qui n’ont pas réussi à faire forte impression depuis qu’ils ont remporté leur deuxième titre AFCON en 2015 en Guinée équatoriale. Les Ivoiriens, champions également en 1992, n’ont pas dépassé la phase de groupes en 2017 au Gabon.

Au début du match, Les Elephants auraient dû sortir de l’impasse, mais Zaha après avoir fait tout le travail à égalité avec Kodjia, mais ce dernier n’a pas réussi à piéger le ballon.
Les Fennecs ont débloqué l’impasse en 20 minutes sur Feghouli, qui avait relié un centre de Rami Bensebaini par la gauche, qui avait surpris le gardien ivoirien Sylvian Gbohouo.

L’Algérie a eu le meilleur des échanges avec Mahrez et Bagdad Bounedjah ayant tiré au but alors qu’ils testaient la ligne de fond ivoirienne.

Les Algériens ont repris de plus belle et se sont vu infliger un penalty après que Gbohouo ait abattu Bounedjah lors de la première attaque de la moitié. Toutefois, Bounedja a tiré sur la barre transversale à la consternation de tous.

Et ce fut le tournant pour les Ivoiriens, qui ont attaqué la moitié des Algériens à la recherche de l’égaliseur.
Le partenariat Zaha-Kodjia reviendra hanter les Algériens après 62 minutes alors que Kodjia égalisait. Sur le comptoir, Zaha s’est frayé un chemin vers Kodjia, qui a battu son marqueur avant de tirer un tir bas devant Rais M’bolhi pour l’égalisation.

Gbohouo était à la rescousse des Ivoiriens avec des arrêts rapides en l’espace de trois minutes, reniant chacun Bounedjah, qui cherchait à se faire pardonner de son absence. Le buteur du TP Mazembe a stoppé le tir de Bounedjah 65 minutes plus tard et trois minutes plus tard.

Les deux équipes n’ayant pas réussi à s’emparer du vainqueur, le match a été prolongé et Gbohouo et M’Bolhi ont effectué de superbes arrêts pour forcer le match aux tirs au but qui ont permis à l’Algérie de l’emporter 4-3 et de poursuivre sur sa lancée.

Homme du match: Sylvain Gbohouo (Côte d’Ivoire)

hausa Africa serves as a home to over 1.216 billion people, yet it's difficult for these 53 countries to communicate with each other due to 1250–3000 numerous languages present per country. Business and organisation face this same challenge as they look to expand to Africa. However, the Hausa language serves as a language for communication across West Africa which spans among other countries with over 170 million speakers.

LEAVE YOUR COMMENT

Your email address will not be published. Required fields are marked *